AIMER « COMME »

AIMER « COMME »

Envoyés comme des brebis au milieu des loups – possible que nous soyons quelquefois à l’intérieur de l’Eglise des loups les uns pour les autres – il est probable qu’on se fera croquer tout crus « comme chair à pâté » ! Dieu nous a aimés le premier, quand nous étions encore ses ennemis : l’Agneau de Dieu a été immolé. Et depuis, l’Esprit Saint meut l’annonce de l’Evangile au point que les loups deviennent agneaux…

Ce que Dieu a fait pour nous en nous donnant Jésus ; ce que le Christ fait pour nous en répandant l’Esprit ; ce que l’Eglise fait pour nous au Baptême confirmé par la plénitude de l’intime Sainteté de Dieu et nourri dans l’Eucharistie, à notre tour de le faire pour autrui.

Car le don de Dieu qui nous a été prodigué à profusion est un par/don, le « parfait don » ! A nous de ne pas le stériliser en le gardant pour nous, alors que Dieu veut le donner par nous au monde entier. Qu’il est facile de se situer comme consommateur de christianisme plutôt que comme missionnaire de l’Evangile et artisan de la construction de l’Eglise. Concrètement, qu’est-ce que je fais pour bâtir la communion et pour bénir tout le monde autour de moi au nom du Christ ?

P. Antoine Baron

Fermer le menu