ET NOUS SERIONS NOUS-MÊMES APPELÉS ?
La Pêche - Catherine Morlet-Martin

ET NOUS SERIONS NOUS-MÊMES APPELÉS ?

Luc offre au monde entier un récit superbe de sobrieté, que le lecteur/auditeur peut aisément prendre au premier niveau : une narration historique de faits qui se sont passés comme il le dit. Mais il n’est pas impossible qu’il veuille évoquer une réalité non moins historique : à partir de Pâques et de la Pentecôte, le Ressuscité — qui domine désormais les puissances de la mort et du péché — continue d’annonce la Parole de Dieu depuis la barque de l’Église avec une manifeste fécondité.

<< Avance au large et jetez vos filets pour la pêche >> est un singulie pluriel. Avc les filets de la Parole de Dieu, des pécheurs devenus << pêcheurs d’hommes >> tirent à leur tour les pécheurs du péché et de la mort pour en faire des saints. Il y a de quoi tout quitter pour suivre le Christ ! mail faut-il vraiement lâcher sa barque : son travail, sa famille ? Certains entendent l’appel à une radicale pauvreté évangélique, dans la chasteté et l’obéissance. mais qu’il nous suffise déj^de renoncer à nos manières pour entrer dans celles de Dieu, de renoncer à nos petits projets personnels pour épouser, avec toute l’Eglise, la dynamique universaliste du Christ venu sauver le monde entier.

P. Antoine Baron

Fermer le menu